Bulletin Marcher ensemble

Consulter le bulletin complet
Le télécharger pour l’imprimer

Janvier 2022

Commentaire de notre Confession de foi  (17)

Nous continuons une nouvelle série sur les articles de notre Confession de foi…

Baptême (première partie)
Nous croyons que, comme l’enseigne l’Écriture, le croyant est appelé à confesser publiquement sa foi par le baptême.
Matthieu. 28. 19 – Actes 2. 38 – Actes 8. 36 à 39 – Actes 16. 31 à 33
Le baptême manifeste de manière visible, la réalité de l’œuvre de salut de Dieu et de l’union du croyant à Jésus-Christ dans sa mort et sa résurrection.
Romains 6 3 à 5 – Galates 3. 26-27 – Actes 8. 38-39 – Colossiens 2. 12 – 1 Pierre 3. 21
Nous croyons que, selon le Nouveau Testament, le baptême est donné par immersion, au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit, et est normalement suivi par l’admission dans une Église locale.
Matthieu 28. 19 – Actes 2. 41

Quelle est la signification du baptême dans le Nouveau Testament, et donc pour nous ? Pour être bref, nous ne prendrons que quatre facettes de son sens. Voyons les deux premières.

1 : C’est un acte d’obéissance au commandement de Jésus
Avec la Sainte-Cène, qui rappelle la mort de Jésus pour nous, le baptême est une des deux ordonnances que tous les chrétiens reconnaissent comme venant de Jésus lui-même.
Quand Jésus a commencé son ministère, il a repris les mots de Jean : Repentez-vous, car le royaume des cieux est proche (Matthieu 3. 2, 4. 17), et lui et ses disciples ont continué la pratique du baptême pour ceux qui acceptaient son message de repentance (Jean 4. 1-2).
Et tout à la fin de sa vie sur terre, Jésus a laissé son mandat missionnaire aux disciples, donc à nous aussi : Allez, faites de toutes les nations des disciples, baptisez-les au nom du Père, du Fils, et du Saint-Esprit, et enseignez-leur à garder tout ce que je vous ai prescrit … (Matthieu. 28. 19-20a).

2 : C’est un signe d’humilité devant Dieu
Ce n’est pas le baptême dans l’eau qui sauve, ceci n’est que le signe d’un changement spirituel, de la repentance, et d’une purification qui a déjà eu lieu chez le nouveau baptisé. Sans ce changement, le baptême n’a aucun sens.
Les deux ordonnances ont souvent été appelées « les signes extérieurs de la grâce de Dieu ». Le baptême est  un signe extérieur de notre extrême pauvreté et notre dépendance de la grâce de Dieu.
En acceptant le baptême, nous nous reconnaissons pécheurs, nous reconnaissons que nous sommes incapables par nous-mêmes de plaire à Dieu. Toutes les bonnes œuvres du monde ne suffiraient pas pour nous donner du mérite aux yeux de Dieu. Ceux qui sont baptisés ont accepté cette vérité : ils ne peuvent se sauver eux-mêmes : ils comptent sur le sacrifice du Christ et ils acceptent humblement le pardon que Dieu offre par Jésus.
Continuons donc à « vivre notre baptême » en marchant dans l’obéissance et l’humilité.

« Jésus, le Christ, leur dit : « Venez et vous verrez ! »  (Jean 1. 39)

Janvier 2022 :

 Première PartiePrédication
2 janvierMichelJosé Loncke
9 janvierDavidJosé Loncke
16 janvierGinkaJosé Loncke
23 janvierMichelJosé Loncke
30 janvierJosé (Sainte Cène et AG)José Loncke

Les rendez-vous du mois :
– chaque Dimanche à 10h30 : culte
– chaque Mardi à 20h15 : Étude de la Bible et prière par zoom
– chaque Mercredi : « Lettre de nouvelles du Mercredi » par mail.

A noter
– Dimanche 9 janvier : Dimanche de Jeûne et prière (après le culte de 12 h 30 à 14 h)
– Groupe de Jeunes :16 janvier.
— Samedi 22 janvier à 15 h : célébration œcuménique (Semaine de prière pour l’unité des chrétiens). Cette année, cela se déroule à Ste-Geneviève.
– Jeudi 20 janvier à 9h 30 : Groupe de Dames
Dimanche 30 janvier 2022: AG ordinaire de notre association cultuelle (et Sainte Cène au cours du culte).

Prière du mois : Maladie
Ô Dieu, notre Père, viens à mon aide.
Je crois en toi qui guéris et qui m’aimes.
Quelle que soit la manière dont tu manifesteras ton amour et ta puissance, je te demande de me donner la foi, le courage et la patience pendant que je souffre.
Accorde-moi la paix de l’esprit qui hâtera ma guérison.
Aide-moi à ne pas être trop inquiet. Je me remets entre tes mains et entre celles du personnel appelé, grâce à toi, à me soigner. Accorde-lui sagesse et sympathie du cœur.Seigneur Jésus, viens à moi aujourd’hui et montre-moi que ta main qui guérit n’a rien perdu de sa puissance.
Je te le demande au nom de ton amour.

Seigneur, je ne suis pas digne que tu entres chez moi.
Mais dis seulement un mot, et mon serviteur sera guéri. Matthieu 8.8.

Lisez chaque jour votre Bible : Cliquez ici